1ere, 2ème journée de « prérentrée »

Rien à rattraper, aucune journée supplémentaire à effectuer !

L’arrêté du 17 juillet 2017 sur le calendrier scolaire fixant la « prérentrée » le 31 août, et pas avant, aucun collègue ne peut être contraint de participer à une quelconque réunion… avant le 31 août.

 

Rappel du cadre réglementaire de la « prérentrée » : La note de service n° 83274 du 12/07/83 – (RLR 510-1) précise : « La journée de prérentrée a un usage traditionnel où le conseil des maîtres parachève l’organisation du service et de l’enseignement pour l’année »

 

La « prérentrée » n’est pas une obligation de service. La « prérentrée » est une activité hors enseignement, qui relève des tâches de préparation, dont aucun texte ne précise ni la durée ni les horaires. Son organisation relève de la liberté pédagogique de chaque enseignant, qui planifie et maîtrise son emploi du temps, et prépare sa classe pour le jour de la rentrée des élèves.

 

Le renvoi de bas de page de l’annexe de l’arrêté du 17 juillet 2017 précise : « Pour les enseignants, deux demi-journées (ou un horaire équivalent), prises en dehors des heures de cours, pourront être dégagées, durant l’année scolaire, afin de permettre des temps de réflexion et de formation sur des sujets proposés par les autorités académiques. »

À noter que « pourront » ne signifie pas «devront », ce qui confirme qu’il n’y a pas de temps supplémentaire de présence à assurer.

 

De plus, « les temps de réflexion et de formation » s’inscrivent nécessairement dans les obligations de service des PE, c’est-à-dire sur le temps de concertation (qui est de 48 heures annuelles : incluses dans les 108 heures).

Il n’y a aucune obligation d’effectuer une demi-journée supplémentaire,

ni un mercredi, ni un autre jour.

 

    

Articles en relation

Haut de page