Formation « constellations » imposée : Le SNUDI-FO organise la mobilisation pour mettre en échec cette funeste réforme !

 

Chaque enseignant a droit à 9h d'information syndicale sur son temps de travail par année scolaire. 3h sur temps de classe et 6h à déduire des 108h annualisées.

  • Tous les mercredis, des réunions d’infos syndicales sont organisées à l’UD FO de Bordeaux en lieu et place de vos animations pédagogiques Plus d’informations ici

 

CR audience FO du 08/12/2020 : Animations pédagogiques : Formation complémentaire et constellation : (copie)

Formation complémentaire (18h) :

 

Les animations pédagogiques (formation complémentaire 18 h hors plan mathématiques/français) se déroulent en distanciel. Les collègues ont reçu des ordres de mission.

 

FO s’interroge sur leur caractère règlementaire. Le décret du 11 février 2016 encadre toujours le télétravail dans la Fonction publique : il ne peut s’exercer que sur la base du volontariat (l’administration devant prendre en charge la fourniture du matériel).

Par le passé, concernant la formation M@gistère, première formation à distance mise en place à partir de 2015, la même problématique s’était posée.

Lors du CHSCT Ministériel du 12 mars 2015, la FNEC-FP-FO avait demandé que la formation M@gistère n’ait lieu que sur la base du volontariat et qu’aucune sanction ne soit engagée à l’encontre des collègues qui ne veulent pas entrer dans le dispositif.

Le ministère avait indiqué que la plate-forme dénommée Magistère était mise à disposition des académies et avait précisé que la formation à distance ne pouvait faire l’objet d’aucune convocation.

Seule réponse de l’administration aujourd’hui  :

« La formation est obligatoire », « la formation à distance n’est pas du télétravail ».

 

Pour FO, de la formation, oui, mais en présentiel. La formation à distance est du télétravail et doit rentrer dans le cadre règlementaire qui impose le volontariat.

Aucune pression ne doit s’exercer sur les collègues pour ce dispositif.

 

Formation densifiée

« Constellation » (plan mathématiques/français) :

 

L’administration nous informe :

« A ce jour, 1/3 des établissements de Gironde ont intégré le dispositif « constellation ». Mais tous les établissements intégreront ce dispositif à terme ».

 

Ce dispositif ne répond à aucune revendication de la profession, Le décret sur nos obligations règlementaires de service n’est pas modifié, aucun choix d’animation pédagogique ne peut être imposé, pas plus que des visites de classes. FO revendique le libre choix des 18h d’animations pédagogiques.

 

L’administration répond qu’elle est favorable au libre choix des formations… Mais…. C’est le contraire qui est appliqué !

« Constellation » consiste à regrouper des collègues sur une difficulté pédagogique commune, à mettre en place en classe et à chercher ensemble des remédiations sur la base de visites entre pairs et sous la tutelle des CPC.

 

Pour FO, cette réforme s’apparente à du formatage et à une mise sous tutelle des enseignants, niant toute liberté pédagogique. Il n’est pas acceptable que des collègues soient amenés à se juger entre eux sans leur consentement. Ce principe d’évaluation entre collègues a fait les heures sombres du management à France télécom. Le ministère met en place un nouvel outil permettant d’exercer une pression continue sur les collègues.

 

Ce dispositif ne tombe pas de nulle part : le ministre a lui-même réaffirmé que celui-ci découle directement du PPCR dans son projet « Lignes directrices de Gestion relatives aux promotions et à la valorisation des parcours professionnels » qui cadreront les : promotions à partir de cette année.

Dans le chapitre « Un accompagnement des personnels tout au long de leur carrière », il est précisé que les DRH académiques contribuent « à l’accompagnement professionnel des personnels par la mise en place et la coordination de dispositifs d’aide, de soutien et de conseil ainsi que de formation en lien avec le service académique de la formation continue de tous les personnels ».

« Les personnels doivent, selon leur fonction : faire évoluer leurs pratiques professionnelles et partager leurs expériences entre pairs ».

Dans cette « école de la confiance », FO dénonce la mise en place d’un accompagnement perpétuel, la création d’un nouveau statut de stagiaire à vie.

Ce dispositif porte en germe une pression psychologique non négligeable qui peut déclencher des phénomènes d’anxiété chez nos collègues.

Autre question : des collègues sont « incités » à se filmer dans leur pratique. Quid du droit à l’image des enseignants et des élèves. Quid du devenir de ces films ?

 

Que répond l’administration ?

« Le dispositif sera déconnecté du PPCR »

Ce n’est pas ce que dit le ministre.

« La mise en place se fera de façon progressive »

« Il faudra poser le cadre de formation »

« Tout se fera en co-construction dans un travail d’équipe, un cadre partagé »

« Il n’y aura pas de pression sur les collègues, pas de passage en force »

« Aucun compte-rendu ne sera effectué »

« Aucune vidéo ne sera archivée »

 

Or, les injonctions se multiplient.

FO invite les collègues à se rassembler et à rédiger des motions selon leurs revendications.

FO revendique :

  • Le libre choix des 18h d’animations pédagogiques.
  • Le caractère facultatif et sur proposition de toute visite de CPC ou autre collègue.
  • Le respect de la liberté pédagogique.
  • Le respect de nos obligations de service.
  • Le retrait du PPCR et de la réforme de la formation.

 

Fichier(s) à télécharger

    

Articles en relation

Actuellement, il n'y a pas d'actualité.

Haut de page