CR, motions et appels des AG de Secteur et départementale

Ce qui domine, c’est la volonté de nos collègues de s’organiser par eux-mêmes. Des réunions & AG locales se multiplient, les collègues structurent leur mouvement, décident de tourner dans les écoles et établissements pour propager la grève … Ils ont raison !

Dans le Médoc, Sud Gironde, Blayais, Cubnezais, St Médard,... des AG régulières se tiennent ! Poursuivons !

Secteru St MEDARD : CR de l'AG du vendredi 10 janvier

Vendredi 10 janvier 16 professeurs des écoles et professeurs de collège se sont réunis à  l 'école maternelle La Garenne à  St Médard en Jalles.
( Ecole de Gajac élémentaire à St Médard, Collège Léonard de Vinci St Aubin, Ecole La Fontaine maternelle et élémentaire St Aubin, Ecole élémentaire et maternelle J. Pometan Taillan, Collège François Mauriac St Médard, Ecole maternelle et élémentaire La Garenne St Médard, Collège de Castelnau)
 
Nous sommes pour le fait de nous mobiliser mardi 14 , mercredi 15 et jeudi 16 janvier contre la réforme des retraites et pour son retrait.✊
Nous proposons de nous rendre visibles aux manifestations en tee shirt rose /orange/ saumon avec comme inscription PROFS EN COLERE !!! ( avec le logo créé par les profs)
Nous invitons les professeurs du 1 er degré et du 2nd degré à se rassembler.
Rendez vous demain (Samedi 11 janvier ) à la manifestation à la fontaine des trois grâces,  place de la Bourse à 14h à  Bordeaux.
 
Soyons ensemble aux manifestations rendez vous place de la République : point de ralliement le monuments au morts (Mardi 14/01 , 11h30 )

Secteur MEDOC : CR de l'AG du mardi 7 janvier

Lieu : Ecole Mousset pauillac

15 participants (profs lycées/collèges/écoles/AESH)

Un point sur la mobilisation sur le 9 a été fait. Sur les infos remontées : 3 écoles du secteur fermées (Vendays, Verdon et Avensan), une dizaine 'autres d'établissements/écoles partiellement en grève.

Les écoles impactées par la grève ne sont pas nécessairement les mêmes qu'au début de la mobilisation. Certains collègues débutent la grève,

Discussion sur l'intérêt de la caisse de grève : notamment sur les AESH et personnels techniques des établissements.

Discussion sur la nécessité d'élargir, amplifier, généraliser la grève :

- Participer massivement aux manifestations du 9,10,11 janvier à Bordeaux

- Opération de tractage est prévue samedi 18 janvier au rond point de Castelnau.

- Prochaine AG du secteur : samedi 18 janvier.

 

Secteur MERIGNAC : CR de l'AG du mardi 7 janvier

Compte-rendu de l’AG du collectif de mobilisation de Mérignac du 07/01/2020 -18h Ecole maternelle du Parc.

23 personnes présentes :

5 salarié.e.s du privé et 1 retraité militant.e.s à l’UL CGT de Mérignac

14 enseignants 1er et 2nd degré(syndiqués SNUipp/FSU, SNUDI/FO, CGT éducation du privé, non syndiqués)

2 retraités de l’éducation (snuipp et SNUDI FO) et 1 du privé.

 

 

Le débat s’ouvre sur le niveau de mobilisation.

Ce qui nous réunit ce soir, c'est la grève du 9 janvier qui arrive presque un mois après la dernière grève et manifestation du 17 décembre et que les enseignants du 1er degré avaient très bien suivi.

Pour le 9, d’après des remontées partielles, entre 40 et 50 % de grévistes sur les écoles primaires de la circonscription de Bordeaux-Mérignac.

Pour la manifestation du 9, au départ de Mérignac il y aura 1 bus de 50 places de salariés de Safran et 1 autre bus de 50 places de salariés de Dassault.

Exemple d’un lycée professionnel privé rive droite :15 ou 16 enseignants seraient en grève à priori semblable au 5 décembre sachant que c'est un lycée qui n'a pas l'habitude d'être dans la lutte.

L’union locale CGT de Mérignac, maison des syndicats, propose de recevoir dans ses locaux les AG interpro. Elle organise demain matin une diffusion de tracts au rond-point de Pichey. L’union départementale CGT appelle, dans un tract, à étendre et intensifier la grève. Echanges sur la mobilisation : Point sur l'action de blocage filtrant à l'aéroport (17-12)  effet médiatique puisqu'il y a eu LCI et Sud Ouest, 30% de vols en moins.

La question de manifestations décentralisées dans des lieux économiques « névralgiques » qui permettraient de les bloquer est évoquée.

Il y a nécessité de passer du soutien aux grévistes à une implication du plus grand nombre dans la grève, c’est ce vers quoi on doit aller mais qui n’est pas forcément facile à mettre en œuvre. Les mêmes freins existant dans les différents secteurs d’activité.

Dans les entreprises du privé de Mérignac, dans les grands groupes ou les petites entreprises, la mobilisation se fait autour de 10 %. Cela n’est pas suffisant, et il est nécessaire de mettre la pression sur le patronat.

Dans les grosses entreprises, difficile de mobiliser, mais malgré tout, les taux de grévistes sur les dernières grèves peuvent être jusqu’à deux fois supérieurs à ceux de mouvements précédents. Dans certaines entreprises la pression du patronat est réelle (convocation de 3 personnes dont 2 en grève parmi les salariés pauvres des sous-traitants de l'aéroport suite à l’action de blocage) mais ça bouge quand même. Les jours de manifs beaucoup de petites entreprises se mobilisent.

Ce sont de réels points d'appuis pour amplifier le mouvement. Dans certaines petites entreprises du privé le travail de division des salariés (public/privé) pèse parfois. Exemple de SAFRAN : Ce qui va se passer jeudi n'est pas écrit et à Safran lorsqu'on dit 10% de grévistes cela concerne 6 personnes. Le groupe est organisé en petites entités éclatées sur plusieurs sites. ….

Par exemple aujourd’hui, une action de blocage du rond point de la « chimie » a été organisé à Bassens, réunissant des militants de l’union locale CGT de Bassens, de FO, de la FSU, des cheminots (50 cheminots sur 100 personnes) et des Gilets Jaunes.,…

Questions sur les actions :

– Comment toucher un large public ? – Tractages : marchés, grandes surfaces, tram entreprises, cités, pour convaincre les travailleurs à se mettre en grève et à manifester. – Mérignac : une ville à part par la richesse de ses entreprises ou il existe encore des lieux de l'éducation populaire qu'il faudrait réinvestir (MJC)

– Les jeunes : beaucoup sont résignés et ne pensent même pas avoir de retraite. Il faudrait contacter les syndicats étudiants et lycéens pour coordonner des actions.

  • Action décidée :

– Jeudi 9 janvier, rendez-vous à 6h45 aux grilles de la poste du centre (côté médiathèque) pour tracter à l’embauche des 80 facteurs (tract à venir). Puis direction l'arrêt du tram "Mérignac centre" pour continuer la diffusion.

– Ensuite, rendez-vous 11h30 place de la République pour la manifestation interprofessionnelle. 15H AG éduc à la Bourse du travail.

  • La suite :

– Samedi 11 janvier, rendez-vous 14h au miroir d'eau pour la manifestation interprofessionnelle.

– Mardi 16 janvier, AG du collectif à 18h lieu à préciser.

Secteur BOUSCAT : CR AG du lundi 6 janvier

30 participants, premier degré, second degré et infirmière.
L’AG s’est tenue à l’instigation des collègues de l’école Dupaty (Bordeaux) qui nous a accueillis.
Plusieurs syndicalistes, majoritairement FSU ( contactés prioritairement par les collègues de Dupaty), 1 CGT (infirmière) et 1 FO.
Les discussions s’orientent sur les moyens d’action et l’information de tous les autres salariés, sur la « vente » de notre système de retraite à Black Rock et consorts...
Les syndicalistes précisent que la grève reste le moyen d’action approprié mais qu’ils sont ouverts à d’autres types d’actions.
Un groupe WhatsApp est constitué et il est décidé de se retrouver pour tracter mercredi à 12:30 place Ravezies.

Secteur BASSENS : CR de l'AG du vendredi 3 janvier

Vendredi 3 janvier à l'Ul de Bassens, environ 40 présents, de l'UL CGT, FO Transports, FSU, Gilets jaunes de Saint André, Sainte Eulalie, Saint Vincent, Libourne ou d'aucun groupe particulier...
Après la présentation de chacun-e, il a été question des réunions, rassemblements, manifestations ou actions menées depuis la dernière réunion, vendredi 27 décembre. Des blocages surtout dont le plus réussi a eu lieu jeudi 2 janvier dès le petit matin aux ronds-points des dockcs de la Presqu'île avec la volonté d'y rejoindre les dockers et cheminots CGT qui y faisaient un barbecue à 11h (Le blocage s'est prolongé jusqu'à 15h30). Les présents ont été désagréablement surpris de l'accueil qui leur a été fait quand ils sont venus à la rencontre des dockers leur demandant de venir sans gilet jaune ni sigle FO...
Pour, au contraire, construire une lutte convergente, plusieurs camarades ont souligné la nécessité de défendre, élargir et approfondir la grève dans les entreprises en allant devant par exemple Sanofi, Saipol ou Michelin avec des tracts et prises de parole. Les cheminots, que certains sont allés soutenir lors de deux barbecues organisés devant la gare, ne peuvent pas rester seuls. Des enseignants vont se remettre en grève à la rentrée mais il faudra una grève massive pour faire céder le gouvernement et gagner sur les retraites, pour gagner contre toutes les attaques.
Un camarade a rappelé l'importance de l "intersyndigiletjaune" qui s'est créée dans cette UL, c'est-à-dire une convergence de syndicalistes et Gilets jaunes qui luttent ensemble
La manifestation intersyndicale et interprofessionnelle de jeudi 9 janvier partira à 11h de la Place de la République à Bordeaux.
Un pré-rassemblement sera sans doute organisé par des grévistes de l'AIA une heure avant Place Stalingrad.
Pour préparer cette journée, nous avons discuté et convenu d'un tract de l'AG (en fichier joint) tiré à des milliers d'exemplaires par l'UL, la FSU et un Gilet jaune, à distribuer au marché de Bassens dimanche 5 janvier à 10h puis mardi 7 janvier, rendez-vous à 5h30 à l'UL pour le distribuer à la côte de Garonne et sur les quais.
Si les cheminots organisent une action ce matin là, le rendez-vous sera avancé à 3h à l'UL pour converger, à confirmer.
Une nouvelle journée de grève et manifestations a été appelée par les syndicats samedi 11 janvier, on espère que ce sera avec les Gilets jaunes à la Bourse. (pas plus d'infos à ce jour)
Pour être informé sur les différentes initiatives, savoir si elles sont confirmées (réunions publiques, AG interpro dans différentes villes, rassemblements, barbecues, manifestations déclarées), vérifiez que vous bien inscrit-e sur la liste WhatsApp "AG de Bassens". N'hésitez pas à envoyer les infos, tracts pour y inviter.
Pour les actions qui nécessitent plus de discrétion, il faut être sur une chaîne téléphonique. Contacter, entre autres, Jean-Louis, Gilet jaune, pour être informé au plus tard deux jours avant de l'heure et du lieu de rendez-vous de départ de l'action.
Prochaine AG de Bassens: vendredi 10 janvier à 18h à l'UL.
Vive la nouvelle année 2020 de lutte!

Secteur Médoc : CR de l'AG du mercredi 18 décembre

Mercredi 18 décembre 2019, LESPARRE-MEDOC
Compte rendu AG du Médoc
6 présents et 16 mandats


Bilan de la journée du 17 décembre :
 Les présents à la manifestation de Bordeaux témoignent que le nombre de 13 000 manifestants est totalement en-dessous de la réalité, il y avait visiblement plus de monde que le 5 décembre. Les syndicats donnent le nombre de 70 000 manifestants. De nombreux corps de métiers étaient représentés dans le cortège (hospitaliers, Energie, cheminots, ONF, avocats, pilotes d’avion et hôtesses, ONF, métiers du spectacle, etc.).
 L’AG éducation qui s’est déroulée à la suite de la manifestation a réuni 140 personnes qui ont parlé des actions menées dans leur secteur (tractage, blocage de certains établissements, du rectorat le matin-même, de l’accès à l’aéroport avec des gilets jaunes). Les contractuels et AED demandent du soutien de la part des enseignants. Il est ressorti qu’il était difficile de mobiliser sur la durée mais que c’était de cette façon que l’on avait le plus de poids. La grève reconductible a été de nouveau votée (1 contre et 1 abstention).
 Deux personnes se sont rendues à l’AG interprofessionnelle à la Victoire à 18h00 (dans un amphi plein à craquer de la fac occupée). Cette AG réunissait étudiants, gilets jaunes, enseignants syndicalistes ou non, hospitaliers). Beaucoup de confusion dans les débats : la volonté de se structurer se heurte à une volonté de combat direct, de radicalisation du mouvement. Il manque une base commune, il y a une opposition visible aux syndicats (leurs manifestations sont jugée trop calmes, certains reprochent à leurs services d’ordre de les empêcher d’agir, d’aller à l’affrontement). C’est cette AG qui avait décidé de bloquer l’accès à l’aéroport, elle propose de bloquer Sud-Ouest.

Perspectives et actions
 Rappel : Une caisse de grève Education nationale du Médoc et Sud Médoc a été créée pour tous les personnels de l'Education nationale (AED, agents...). Faites-vous connaître si vous souhaitez donner. Contactez Nathalie (06 75 98 86 29) ou Francis (07 78 79 92 09). Des contacts vont être pris pour abonder la caisse de grève auprès d’autres caisses qui sont susceptibles de donner à des comités de grève constitués.
 Nous appelons à participer à la manifestation du JEUDI 19 DECEMBRE à 11H sur le parvis de la gare Saint-Jean.
 Nous proposons prendre contact avec les élus locaux du Médoc et Sud Médoc (député, maire, Conseil municipal). Lors de cette AG, nous avons écrit une lettre aux élus que

nous soumettons à votre avis (voir en annexe). Nous vous proposons d'en discuter à la prochaine AG MARDI 7 JANVIER à 17H30 à l'école MOUSSET de PAUILLAC.
Nous proposons de créer une adresse mail pour adresser cette lettre aux élus.
Un rendez-vous est déjà prévu avec l'ancienne députée du Médoc PASCALE GOT à la rentrée 2020 (date à déterminer prochainement)

Annexe
Proposition de lettre aux élus
Mesdames, Messieurs les élus médocains de la République,
nous écrivons cette lettre pour vous interpeller au sujet de la réforme des retraites à laquelle nous sommes opposés pour la raison suivante : nous avons compris que le but de cette réforme est de baisser le niveau des retraites, alors même que le système actuel, certes perfectible, est reconnu par tout le monde comme un des meilleurs.
Nous souhaitons vous rencontrer pour débattre avec vous et connaître votre point de vue, et éventuellement avoir votre soutien pour notre action.
Dans l'attente d'une proposition de rendez-vous, recevez, Mesdames, Messieurs les élus médocains de la République, nos salutations citoyennes et républicaines.

Collège Vauban Blaye : CR du mardi 17 décembre

Le collège Sébastien Vauban de Blaye était vide. Après s'être réunis vendredi 13 en AG avec une trentaine de collègues, professeur du premier et second degré, AESH, personnel encadrant... nous avons à l'unanimité acté ce mouvement. Le principal du collège a annoncé son intention d'être en grève et les élèves ainsi que leurs parents ont été prévenus dans la foulée.
Nous étions donc ce matin plus de 20 à bloquer l'entrée du collège.
3 élèves arrivés en bus ont été accueillis par soucis de sécurité, les familles prévenues sont venues les chercher et, à 9h30, le collège était vide.
Nous sommes restés devant ses grilles et notre banderole. Nous avons discuté avec les journalistes de Sud Ouest et Haute Gironde qui avaient été prévenus.

Secteur BEGLES : CR de l'AG du lundi 16 décembre

L’AG de ce soir a réuni 24 personnes des enseignants du primaire, des collèges et des lycées, un cheminot de l’équipement, un syndicaliste cgt secteur énergie, une entrepreneuse (TPE), une personne travaillant à la DRAC,....

 La mobilisation s’annonce massive ce mardi 17 décembre. Les grévistes seront nombreux dans les lycées et collèges de  Bègles. Dans le primaire, il est annoncé 61 % de grévistes au niveau du département. Localement, certaines écoles seront fermées comme Sembat et Saint Maurice.

Ce lundi 16 décembre:

Ont été élaboré -  un tract appelant à la réunion publique de jeudi 19 décembre – 200 tracts et 40 affiches imprimés

-        un tract qui sera distribué au lycée professionnel Emile Combes (tract élaboré par les enseignants du lycée pro à partir de l’appel de l’AG des enseignants de vendredi 13 dec.)

-        un tract proposé par Nicolas :  « BlackRock  démission ! » à distribuer à la manif de demain avec proposition de slogan à scander à la manif de demain.

Vous trouverez tous ces tracts en pièces jointes.

Les écoles Saint Maurice, Sembat et la crèche la Câlinerie implantées sur les quartiers Sembat / Le Prêche ont élaboré un tract commun informant les parents des raisons de la fermeture de ces 3 structures le 17 décembre et appelant à rejoindre le rassemblement à 10h30 devant le rectorat et la manifestation à 11h30 .

 

Récapitulatif des actions:

Mardi 17 novembre :

Plusieurs actions sur Bègles :

- Lycée Vaclav Havel : Tractage devant le lycée à 7h30

- Collège Pablo Neruda : Invitation faite par les enseignants aux parents à venir les rencontrer devant le collège à 7h30

- Lycée Emile Combes : Tractage devant le lycée à destination des lycéens à partir de 7h30 puis les enseignants iront à la rencontre des commerçants du quartier du 14 juillet pour informer. Caisse de grève mise en place pour les AED – Demain pas de vie scolaire et pas de restauration.

- Collège Berthelot : Le nombre de grévistes enseignants et ATOS sera très important -  restauration scolaire fermée -  La principale a invité les parents à organiser la garde des enfants – Réunion parents/ profs du soir annulée

- 10h30 : rassemblement éducation devant le rectorat avant la manif – Le collectif béglais se retrouvent sous la banderole « collectif béglais interpro »  à 10h30 au rectorat (cours d’Albret)

11h30 : Manifestation Départ place de la République

Le tract « Black rock démission ! » sera distribué aux manifestants avec pour proposition de scander « Black rock démission! » durant la manif. Les tracts seront apportés au rassemblement devant le rectorat pour distribution.

Aller aux camionnettes des syndicats pour leur proposer de lancer le slogan.

15h : AG départementale éducation à la Bourse du Travail

 

URGENT : Préparation de la réunion publique de jeudi 19 décembre

Faire circuler l’information de la réunion publique de jeudi 19 décembre via les réseaux sociaux, facebook, whatsapp,... (affiche en pièce jointe) mais aussi :

Mettre une affiche devant chaque école. (Céline apportera des affiches demain à la manif – à se répartir entre écoles et prévoir commerces dans les quartiers)

 aller voir les commerçants béglais pour y laisser une affiche ou des tracts

Tracter l’information de la réunion lors des actions du mardi devant les établissements

Tracter devant les écoles auprès des parents mercredi – si pas d' équipes de tractage , chaque école s'organise.

Tracter sur le marché de Bègles mercredi – Qui ?

 

Prochaine AG interpro: Mercredi 18 décembre à 18h30 à l’école élémentaire Joliot Curie

Secteur RIVE DROITE : CR de la réunion du 16 décembre 2019

Les propositions qui sont ressorties de la discussion :


- Dans les établissements scolaires, reprendre l’exemple d’Eysines : comité de grève regroupant parents et enseignants avec des actions communes


- des manifestations et actions le week-end pour permettre aux plus précaires notamment de se mobiliser


- mettre en place une caisse de grève pour soutenir celles et ceux qui perdent du salaire


- lancer des « états généraux » sous forme de rencontres inter-professionnelles pour proposer des alternatives (à la gare pour soutenir les grévistes?)


- discuter et faire voter un projet de loi alternatif, égalitaire et progressiste, dans les AG


- informer, notamment dans le privé pour gagner la bataille de l’opinion : par exemple faire circuler des simulations sur les retraites, prendre des exemples de cas individuels // pour celles et ceux qui ne se sentent pas concerner mettre en avant l’avenir de leurs enfants


- interpeller nos élus locaux sur la loi proposée par le gouvernement // casser l'image des cheminots privilégiés (comité d'usagers dans les gares pendant les fêtes pour informer les passagers?)


- faire des blocages en lien avec les salariés des boîtes (ex : transport de marchandises)


- faire des réunions d’informations à la pause du midi partout où on peut

- pour le collectif : réunion régulières à dates fixes, ateliers pratiques (projet de loi, banderole, textes d’infos etc.)

Secteur MERIGNAC : CR de l'AG du vendredi 13 décembre

AG vendredi 13 décembre 2019 école élémentaire Bourran

AG inter-degré dans la continuité de celle du jeudi 12 décembre au lycée Daguin

19 Présents
Syndicats représentés : CGT éduc, SNUIPP, FO
- Point sur la mobilisation et les actions des collègues du lycée Daguin
Distribution du tract « mobilisation Mérignac/Pessac » par les professeurs grévistes dans les 4 collèges de Mérignac : Bourran, Eyquems, Ferry, Capeyron afin de prendre contact avec les différents acteurs du mouvement, pour l'instant pas de représentants des collèges à l'AG.
Nombre de grévistes interrogés : « temps forts du jeudi 5 : 78%, mardi 10 : 46%, jeudi 12 : 21%, les autres jours entre 6 et 13% avec 5 grévistes en grève illimitée ». Si les chiffres montrent une moindre mobilisation pour les jours en reconduction, pour privilégier la
mobilisation sur les temps forts ce sont ¼ des enseignants qui se mobilisent à chaque
mouvement.
Constat : deux stratégies qui cohabitent
– tenir sur la durée en se mobilisant sur les temps forts
– établir un rapport de force en respectant la reconduction votée aux AG éduc
Au lycée, l'administration semble faire comme si le mouvement n'existait pas et maintien les échéances comme la réunion du conseil pédagogique. Les enseignants se trouvent en situation d'assumer les différentes tâches alors qu'ils sont en grève. Côté primaire les
directeurs assurent, comme ils peuvent, les affaires « courantes » car il n'y a pas de grève
administrative et rappellent qu'ils ne sont pas les supérieurs hiérarchiques de leurs
collègues.
La mobilisation des jeunes : à Daguin, une tentative de blocage a été réprimée par la
police, et au lycée Pape Clément ils se sont retrouvés face aux CRS et les matraques ont
été sorties. Pour rappel, l'an passé, les jeunes de Daguin ont eu à faire à la BAC.
Point sur les annonces du 1er ministre et du ministre de l'éducation
En résumé, nous sommes face à un rasoir à 3 lames
– 64 ans pour une carrière complète
– système par points sur toute la carrière
– redéfinition du métier d'enseignant : appel à de plus en plus de contractuels (casser
le statut) augmentation du temps de travail, formation sur les vacances.QuQuelles actions envisageables
Rendre visible le mouvement dans chaque établissement par des panneaux spécifiant
« école fermée » mais aussi par la mise en place de banderoles sur des axes visibles pour
accrocher le regard de tous . Exemple élémentaire Bourran coté avenue de Verdun, lycée
Daguin face au rond point avenue du président René Coty.
S'adresser aux parents en tant que travailleurs touchés par la réforme régressive des
retraites en organisant des réunions publiques
Continuer les AG de secteur inter-degré, ce qui ne s'est pas vu depuis des années,
mais aller vers d'autres métiers pour tisser des liens interprofessionnels et rappeler que
nous sommes tous concernés.
Participer à l'action de blocage de l'aéroport prévue mardi 17 de 6h à 10h. Plusieurs
boites privées de la zone sont intéressées par cette action.
Bilan et décisions AG
Étape de mardi très importante.
Construire le lien interprofessionnel mais aussi celui des travailleurs du public et du privé en mettant en oeuvre un discours d'intérêts communs.
Rappeler que nous sommes des travailleurs et que si les conditions de travail sont bonnes
notre travail sera bénéfique pour les enfants.
Nous décidons d'organiser une réunion publique le jeudi 19 décembre à 19 heures.
Nous aurons une réponse lundi midi pour le lieu où elle pourrait avoir lieu. Dès que nous
saurons il faudra imprimer les tracts d'information de cette rencontre pour le distribuer à
l'entrée et à la sortie des classes (à l'extérieur de l'établissement) mais également lors de
l'action à l'aéroport pour toucher un maximum de gens.
Pour préparer cette action nous proposons de faire une AG sur le lieu de la réunion à
partir de 18 heures. Deux autres dates pourront être posées en janvier pour maintenir
l'information du mouvement.

 

Secteur BEGLES : CR de l'AG du vendredi 13 décembre

AG éducation collectif béglais 13/12


Écoles, établissements représentés : Gambetta, Buisson élém, Joliot Curie élém, Boileau, Saint-Maurice, Sembat, Buisson mat, lycée Vaclav Havel, lycée professionnel Emile Combes, collège Pablo Neruda, collège du Pont de la Maye Villenave d’Ornon


1/ Point sur les actions de la semaine :
Mercredi 11: AG interpro, 22 personnes présentes –beaucoup de cheminots et des postiers présents.
Jeudi 12 matin :
- Entre 20 et 30 personnes pour tracter devant le lyçée Vaclav Havel et au niveau de la route de Toulouse: bon accueil des gens.
- Préparation d'une banderole « Collectif béglais interpro » qui nous servira à nous retrouver et à être identifiés lors des manifs et actions.
- Écriture d'un appel à amplifier la mobilisation suite aux annonces du gouvernement.
- Participation à la manifestation à Bordeaux à 12h (sous des trombes d’eau….. Il y avait quand même du monde !!!)
Vendredi 13 : Blocage du dépôt TBM de la Bastide, 80 personnes environ, cheminots, enseignants, étudiants, postiers.... (action intersecteur interpro)

2/ Tour de table et état de la mobilisation dans les établissements :
Remarques générales :
- Dans les différents établissements et écoles, les enseignants sont toujours mobilisés ; généralement le choix est fait par les équipes de reconduire la grève sur des temps forts : mardi 10, jeudi 12 (un peu moins de grévistes) et d’être massivement en grève mardi 17 décembre pour faire de cette journée une journée marquante.
Prévisions pour mardi :
Dans les écoles élémentaires et maternelles : Sembat et Saint Maurice seront fermées, Buisson élém: 75% de grévistes, Boileau et Gambetta: 50 % de grévistes, Joliot Curie elem : 43% . Au lycée professionnel Emile Combes : la grève sera massive - mise en place d'un caisse de grève pour les ATOS et AED.
- L’importance d’avancer en collectif interprofessionnel est rappelé tout en continuant à faire régulièrement des AG enseignants pour maintenir la mobilisation chez les enseignants.
- Nécessité de rédiger un nouveau tract commun, étudiants, cheminots, postiers, enseignants – Les enseignants du LP Emile Combes demandent que le tract insiste sur l’impact qu’aura cette réforme sur la génération des jeunes actuels et la précarité
3/ Proposition d'actions :
Mise en place d'un groupe What's up pour communiquer plus facilement sur les actions. Un administrateur par établissement. Signalez-vous si vous voulez y entrer.

Samedi 14/12 :
- Proposition de se joindre à l’action de tractage lancée par la CGT cheminots et l’UL CGT de Bègles à Rives d'Arcins en direction des salarié(e)s, rendez vous à 8h00 sur le parking de Zodio. Il nous reste des tracts de jeudi mais des tracts supplémentaires sont les bienvenus. Si vous le pouvez imprimez des tracts. (cf tract pièce jointe)
- Tractage au marché de Bègles à 10h00 par les collègues de Buisson elem (Prévoyez d’imprimer des tracts si vous venez)
- Manifestation gilets jaunes à 14h00, place de la bourse.

Lundi 16/12 :
- AG interpro à la fac (Bordeaux 2) à 17h, Mélodie y va pour le collectif
- Ecriture d’un tract commun, éducation, cheminots, étudiants, qui, comment, quand ??? Prendre contact pour établir un groupe de rédaction. Ceux qui sont intéressés et disponibles lundi, merci de vous signaler.
- AG interpro secteur Bègles à 18h salle Saint Maurice

Mardi 17/12 :
- Tractage devant le lycée Vaclav Havel : Rendez vous donné à tous ceux qui veulent s’inscrire dans cette action à 7h30 devant le lycée
- Action devant le lycée Emile Combes Rendez vous donné également à 7h30 devant le lycée à tous ceux qui veulent participer à cette action
– Les enseignants du collège Pablo Neruda prévoient aussi une action.
–Rassemblement éducation à 10H30 devant le rectorat, rendez vous sous la banderole du collectif béglais.
–11h30 : Manifestation place de la république
–Fin de manif : AG éducation intersyndicale à la bourse du travail

Mercredi 18 ou jeudi 19 :
Organisation d'une réunion publique sur le projet de réforme des retraites pour informer les parents et la population.
La disponibilité de salle conditionnera le jour de la tenue de la réunion.
Organisation : préparer un tract et des affiches pour appeler à cette réunion, solliciter les syndicats pour avoir des intervenants à la réunion
4/ Discussion autour de la perspective du mouvement :
Les vacances approchent et le gouvernement n'aura sûrement pas cédé d'ici là. Quelles perspectives ? Après le 17 qui s’annonce massif, comment maintenir la mobilisation enseignante ?
La réunion publique peut être une première réponse, le reste peut être discuté lors de l'AG interpro de lundi.

Motion de l'école primaire Mousset de Pauillac

Nous, enseignants de l'école de Mousset, affirmons notre refus de la réforme des retraites proposée par le gouvernement.

Nous appelons à une mobilisation massive pour exiger le retrait de la réforme pour une plus grande justice sociale.

 

Votée à l'unanimité, le 12 décembre 2019 à Pauillac.

Secteur SUD GIRONDE : appel de l'AG du jeudi 12 décembre

Les enseignants en grève de l'école de Saint Pierre d'Aurillac, réunis avec des collègues du secteur appellent ensemble à continuer.et amplifier la lutte en participant massivement à la mobilisation du mardi 17 décembre.

               FERMONS LES ÉCOLES!

Secteur CUBZAGUAIS : CR AG de jeudi 12 décembre

AG St André de Cubzac du 12 décembre

Environ 60 personnes présentes avec beaucoup d’établissements du 1er et 2nd degré du secteur représentés.

Maud de FO présente la situation des personnels de l’éducation nationale :

  • Conditions de travail dégradées liées aux différentes réformes, mise en place des PIAL…
  • Mépris institutionnel
  • Problème de rémunération avec une baisse de 18% du pouvoir d’achat depuis 2010.

Ce qui est envisagé par J.M Blanquer, c’est pas d’ augmentation de salaires mais des primes (qui seront assorties de conditions).

  • Situation dans les établissements jeudi 5 décembre et 6 décembre : enseignants, AED, AESH en grève.

Des idées ont émergé :

  • Tracter devant les établissements, sur les marchés car l’opinion publique est favorable à nos actions, et afin d’informer les parents.
  • Mettre en place un moyen de communication avec 1 ou 2 collègues par établissement (Whatsapp).
  • Demander un RV avec un élu local (petite délégation).
  • Création d’un collectif rive droite entre Elie Faure (Lormont), Les Iris (Lormont) et Mauriac (Bordeaux) avec mise en place de cagnottes pour soutenir la grève, vente de gâteaux devant l’établissement et discussions avec les élèves et les parents.
  • Transmettre l’information aux autres départements.
  • Proposition de débrayage d’1H pour les AESH.
  • Vote à l’unanimité pour la reconduction de la grève et la tenue d’une réunion publique interpro (lundi 16 décembre).

 

Secteur ST MEDARD : AG du jeudi 12 décembre

Nous nous sommes réunis en Assemblée Générale le 12 /12 à l'école maternelle de La Boétie au Taillan Médoc, 15 professeurs des écoles La Garenne maternelle à Saint Médard, La Boétie au Taillan, La Fontaine à St Aubin de Médoc, Elementaire et maternelle Jean Pometan au Taillan, Ecole de la Jalle à Castelnau, Maternelle Les Tauzins au Haillan, le Pole Educatif d Eysines et un représentant du Collège Léonard de Vinci à St Aubin, représentants 20 autres collègues pour lesquels nous sommes mandatés


Les annonces du gouvernement ne nous ont pas convaincus, nous continuerons à nous mobiliser pour le retrait de la réforme par point.
Nous nous engageons à mettre en oeuvre toutes formes de mobilisations:
- tracter au marché de St Médard en Jalles le samedi matin
- tracter devant les écoles, collèges et lycées du secteur
- manifester à Bordeaux le samedi
- fédérer l'ensemble des enseignants du 1er et 2nd degré et à coordonner des actions.


Nous soutenons tous les corps de métier qui font grève CONTRE le projet Macron Delevoye.
Nous nous saisissons du tract rédigé par les collègues d'Eysines pour une diffusion la plus large possible.

Secteur FLOIRAC : CR et Motion de l'AG du mercredi 11 décembre

CR AG de Floirac du mercredi 11 décembre 2019

 

21 collègues présents, du primaire et secondaire. FO anime cette AG à la demande d’une collègue très militante mais ne se sentant pas très à l’aise pour animer elle-même.

FO leur propose un tour de table, de discuter s’ils veulent des annonces de Philippe , des actions que nous voulons mettre en place, de la caisse de grève, et enfin de rédiger ensemble une motion à la fin qui sera diffusée et synthétisera la réunion.

La discussion est essentiellement tournée vers les actions que nous pouvons mener. Nous sommes tous d’accord pour dire que les annonces d’Edouard Philippe le midi ne nous satisfont pas.

 

Certains collègues ont déjà participé à d’autres AG du secteur et proposent du tractage le we ou autre sur des lieux de passage .

-L’allée du pas de la Côte à Floirac le vendredi soir, très embouteillée (et donc gens à l’arrêt) est retenue. 5 collègues se portent volontaires pour y aller le vendredi 13 à 17h

-le tractage sur le parking et station essence d’Auchan Bouliac est proposé pour le samedi. 9 collègues se désignent volontaires pour y être présents.

-nous programmons une autre AG le mercredi suivant pour voir la suite de cette action. Le lieu restera à définir

-nous discutons de la forme de notre tract, de ce que nous voulons diffuser.

 

Nous proposons ensuite la question de la caisse de la grève. Le système est présenté. Les collègues demandent du temps pour y réfléchir, mais sur des secteurs restreints (à l’échelle d’une école). L’école Jean Jaurès de Floirac la mettra en place.

 

 

Nous discutons ensuite des différents AG des secteurs et décidons de déléguer des collègues qui y assistent pour relayer ce que nous nous disons à Floirac.

 

Nous rédigeons la motion ci-jointe.

 

Prochaine AG mercredi 18 à 18h. Nous nous relayons les modalités par le réseau whatsapp.

Motion de l'AG Floirac

Nous, 21 collègues des écoles de Gironde (Floirac, St Denis de Pile, Salleboeuf…) et collèges de secteur, ne nous contentons pas des annonces du 1er ministre ce jour à midi.

Nous décidons aujourd’hui de continuer et d’amplifier le mouvement de grève commencé le 5/12/19.

Nous décidons aujourd’hui à l’unanimité que des actions fortes doivent être mises en place.

  • Tractage vendredi soir à 17 h cote de Monrepos à Floirac.
  • Tractage samedi matin à la station essence d’Auchan Bouliac à 11 h avant la manifestation à Bordeaux.

Afin de sensibiliser et d’informer tous les citoyens.

Nous désignons des collègues présents à cette AG pour porter nos propositions dans les différentes AG et collectifs afin d’unir nos forces et que chacun s’unisse à ces actions de tractage.

Nous continuons de mobiliser les collègues jusqu’au retrait de la réforme des retraites Macron/Delevoye.

Nous encourageons chaque établissement à mettre en place des caisses de grève.

Nous nous mobilisons pour des actions futurs au rectorat de Bordeaux, actions qui seront discutées de vive voix et relayées dans les autres AG par nos collègues désignés ce soir.

Motion adoptée à  l’unanimité : 0 contre, 0 abstention.

Secteur MEDOC : CR et motion de l'AG du mercredi 11 décembre

Motion de l'AG

Après les annonces d'Edouard Philippe, notre exigence du retrait de la réforme des retraites est d’autant plus confortée.

Au-delà de la baisse des pensions, c’est bien la casse du statut des fonctionnaires qui a été annoncée.

Nous appelons l’ensemble de nos collègues à maintenir le rapport de force, à rester mobilisés, par la grève et par l’adoption de motions d’écoles, d’établissements, à organiser des AG de secteurs, et à mandater des délégués aux AG départementales afin de structurer et ancrer le mouvement de grève.

Le comité de grève du Médoc poursuit ses actions (tournée d’écoles, établissements, administrations, tractage sur les marchés pour amplifier la mobilisation public / privé.

À l’unanimité.

 

Compte-rendu de l'AG,

11 présent.e.s, 15 mandats

Etablissements présents ou mandatés :

  • Collèges de Castelnau et Soulac
  • Ecoles De Hourtin, Lacanau ville, Lacanau océan, St Laurent, Beaugency, Pauillac (Mousset), Bégadan, Gaillan, Vendays, Carcans, Vertheuil, St Germain d’Esteuil, Avensan, Le Verdon sur mer

Déclaration d’intention de grève

Il est rappelé qu’il n’est plus besoin d’en envoyer. L’administration est dépassée par l’ampleur du mouvement, et de toute manière personne n’a jamais été sanctionné pour une intention non envoyée. Il faut juste veiller à ne pas l’envoyer hors délai (il vaut mieux ne rien envoyer dans ce cas).

Point sur la mobilisation dans les écoles
La poursuite de la grève dans les écoles est compliquée, malgré le sentiment de nécessité d’une mobilisation. Plusieurs pistes sont donc évoquées pour maintenir la mobilisation, que l’on soit gréviste ou non :
 Faire voter une motion dans chaque école, contre la réforme. À l’occasion d’un échange en équipe, l’objectif est de s’interroger collectivement : « sommes-nous contre cette réforme ? ». Ensuite, il faut écrire et diffuser ce qui a été discuté en équipe, afin de faire connaitre l’ampleur du refus de cette réforme.
 Distribution de tracts afin d’informer et échanger sur les marchés. Dimanche matin, Virginie, Reynald et Christine se retrouvent sur le marché de Castelnau.

Quelques échanges suivent sur le détail de la réforme et le discours de Philippe. L’analyse de l’économiste Daniel Cohen apporte quelques éclaircissements : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-11-decembre-2019

CR AG départementale de mardi 10/12
Pour résumer, le mouvement doit se structurer.

AG départementale de jeudi 12/12
Marlène et Reynald vont porter la motion de notre groupe, qui insiste sur :
 La nécessite d’actions afin d’amplifier la mobilisation secteur public/privé
 L’organisation d’AG de secteur afin de structurer le mouvement

Secteur BASSIN : CR AG de mercredi 11 novembre

14 collègues réunis lors de cette AG avec des PE, PLC, Orange, Pôle Emploi et retraité Education Nationale

 

Le retrait du projet de réforme est toujours à l'ordre du jour!

Nous prenons la décision d échanger entre nous grâce aux mails.

Nous aimerions prendre connaissance du tract élaboré par les collègues du collège de MIOS pour diffusion. 

Nous ferons remonter les actions entreprises au niveau de chacun. 

Nous décidons de nous retrouver mercredi prochain 17h. 

Nous allons œuvrer pour mobiliser les collègues pour mardi prochain et continuer à les informer . 

BORDEAUX : AG départementale "éducation" du mardi 10 décembre

 

Décisions soumises au vote de l’ AG départementale « éducation » de Bordeaux

  • Rappel de son exigence de retrait total du projet de réforme des retraites : adopté à l’unanimité
  • Reconduction de la grève :  adopté à l’unanimité, moins 6 abstentions
  • Manifestation jeudi 12 décembre à Bordeaux : adopté à l’unanimité
  • Manifestation samedi 14 décembre à Bordeaux : adopté à l’unanimité, moins 8 abstentions
  • Blocage du CTA lundi 16 décembre à 14h au Rectorat de Bordeaux  : adopté avec 182 pour et 22 contre

160 présents représentants 210 collègues

 

Ce qui a dominé dans toutes les interventions, c’est la volonté de nos collègues de s’organiser par eux-mêmes. Des réunions & AG locales se multiplient, les collègues structurent leur mouvement, décident de tourner dans les écoles et établissements pour propager la grève … Ils ont raison !

 

Plus que jamais, le SNUDI FO  33 appelle les personnels à se réunir tous les jours en AG pour décider la grève et organiser sa généralisation, en constituant des comités de grèves.

Secteur ST MEDARD : AG du lundi 9 décembre

Motion de l’AG circonscription St Médard en Jalles  lundi 9 décembre

 

Nous, 16 professeurs des écoles réunis ce lundi midi à l’école Jean de la Fontaine à St Aubin de Médoc( en Gironde) , représentants les écoles de La Garenne élémentaire de Saint Médard en Jalles , Jean Pometan maternelle et élémentaire du Taillan Medoc , La Fontaine maternelle et élémentaire :

 

- exigeons le retrait du projet de loi Macron Delevoye (voté à l’unanimité moins 3 abstentions)

- sommes favorables au mouvement de grève pour mardi 10/12 ( voté à l’unanimité).

- sommes favorables à la reconduction de la grève à partir de jeudi 12/12 si le gouvernement ne plie pas dans ses annonces mercredi 11/12 (voté à l’unanimité).

- sommes favorables à toutes sortes d’action pour garder notre niveau de pension actuel( voté à l’unanimité).

 

si vous voulez rejoindre le groupewhattaspp « stmedardengreve » envoyez un message à 06 67 40 59 52 pour suivre l’état de mobilisation dans les écoles et établissements de secteur.

 

Secteur MEDOC : CR et motion de l'AG du lundi 9 décembre

Motion de l’AG du Médoc – lundi 9 décembre

 

Nous 15 personnels de l’éducation nationale du médoc (PE, AESH, PLC) réunis lundi 9 décembre à 17h30 en Assemblée Générale, représentants 52 enseignants des collèges (Castelnau, Hourtin, Pauillac et Soulac) ou écoles (Lacanau ville et océan, Carcans, Hourtin, St Laurent élémentaire, Lesparre PMC et Beaugency, Pauillac Mousset, Gaillan et Cissac) du Médoc :

  • Appelons tous nos collègues à se mettre en grève demain et à participer massivement à la manifestation à 11h30, Place de la République à Bordeaux. (adopté à l’unanimité)

 

  • Appelons tous nos collègues à participer massivement aux différentes Assemblées Générales (adopté à l’unanimité)

Mardi 10 décembre à 15h : AG départementale « éducation » à la Bourse du travail à Bordeaux.

Mercredi 11 décembre à 15h : AG éducation « secteur médoc » au Café l’Escale d’Hourtin.

 

  • Donnons mandat à nos délégués présents demain à l’AG départementale pour voter en faveur de la reconduction de la grève jeudi 11/12. (adopté à 46 pour et 6 abstentions).

 

Compte-rendu de l'AG,


18 présent.e.s, 37 mandats
Établissements présents ou mandatés :
• collèges d'Hourtin, Castelnau, Pauillac, Soulac
• école de Lacanau Ville et Océan, Carcans, Hourtin, St Laurent élémentaire, Lesparre (PMC et Beaugency), Pauillac Mousset, Gaillan

Point sur la tournée d'information dans les secteurs de Lesparre, Pauillac et Lacanau.
Les collègues ont été discuter dans les pôles emploi, centre des impôts, établissements scolaires...
Au cours de ces échanges, plusieurs points émergent :
• beaucoup de collègues attendent les annonces du gouvernement mercredi pour prendre une décision sur la suite de leur mobilisation
• les parents soutiennent les enseignant.e.s


Comment maintenir la pression sur le gouvernement ?
Il semble que si la contestation est portée par le secteur public, l'opinion soutient le mouvement.
Au regard de cela, les AG et les délégués d'école sont importants afin de discuter et d’impulser ou renforcer la détermination.
Stratégiquement, il est important de viser la continuité de la grève pour éviter l'effet saute-mouton.

Caisse de grève
Il a été décidé de mettre en place une caisse de grève pour le personnel de l'Éducation nationale du secteur Médoc / Sud-Médoc. Les grandes lignes ont été dessinées et pourront être affinées par la suite. 3 personnes gèrent la caisse de grève : Francis, Cécile et Nathalie.
Conditions pour en bénéficier :
• bénéficiaires : tous les personnels de l'Éducation nationale du secteur. Il n'est pas nécessaire d'être syndiqué. Pour information, les adhérents FO bénéficient d'une caisse de grève.
• Ouverture des droits à partir du 3e jour de grève.
• Tout le monde perçoit les mêmes indemnités.


Pour alimenter la caisse de grève, il faut solliciter :
• les syndicats (Marlène a transmis des contacts à Virginie, qui s’en chargera).
• les retraités
• les personnes rencontrées lors des tournées d'information
• les collègues non grévistes
Il faut faire des reçus pour chaque don, et au moment de la redistribution il faudra établir d'autres reçus.
Il faut rassembler toutes les caisses du secteur et éviter de faire des caisses par établissement (hors cas particulier de soutien à des collègues en emploi précaire).


En attendant le père Noël
Afin d'être réactifs une fois le projet du gouvernement présenté mercredi, il est prévu de se réunir mercredi à 15h à Hourtin. Idées d'action : informer aux ronds-points.
Appels
cf. l'appel FO
• Appel à manifester mardi et à se mettre en grève
• participer à l'AG départementale
• donner son mandat pour appeler à la reconduction de la grève dès jeudi

    

Articles en relation

Haut de page