MOTIONS contre la Loi Rilhac et l'expérimentation Macron/Blanquer à Marseille

Motion de l'école maternelle Jean Pometan - TAILLAN MEDOC - 21 octobre 2021

Nous, cinq enseignantes de l'école maternelle Jean POMETAN , affirmons notre opposition à l'expérimentation annoncée par le président Macron dans 50 écoles marseillaises et soutenons l'appel lancé par 80 écoles de Marseille. Nous ne voulons pas d'un directeur d'école sous tutelle de la direction académique ayant l'initiative de recruter les enseignants « à profil », devant exécuter les décisions prises en conseil d'école en fonction de dispositions locales:

C'est un pas de plus vers la territorialisation de l'école !

C'est un pas de plus vers la destruction de l'école publique républicaine garantissant l'égalité pour chaque élève !

C'est une atteinte supplémentaire aux statuts !

Ecole maternelle, Jean Pometan du Taillan Médoc, le 21 octobre 2021

Motion de la RIS FO à l'école élem Gajac de ST MEDARD EN JALLES - 18 octobre 2021

Nous nous sommes réunis , 14 PE et 1 AESH ( Accompagnant scolaire en situation de handicap) le 18 octobre 2021 pour porter les revendications suivantes :

- La première est l’augmentation de nos salaires et le dégel du point d’indice. Notre métier n’est plus attractif alors que le concours se passe à Bac+ 5 . De plus en plus de contractuels sont embauchés au lieu de puiser dans la liste complémentaire


- nous alertons sur le manque cruel de remplaçants, ce qui crée des dysfonctionnements graves dans les écoles : nombre d’élèves par classe ( quand nous accueillons ceux du collègue absent), défaut de surveillance, sécurité des élèves et des professeurs.


- nous alertons contre l’inclusion systématique des élèves porteurs de handicap sans moyens , nous ne pouvons assurer accompagnement avec bienveillance des élèves à besoins particuliers.


- nous soutenons les AESH dans leur mouvement de grève du 19 octobre 2021 et dans leurs revendications à savoir une revalorisation, un statut et une réelle formation.


- nous nous opposons à la loi Rilhac qui donne un statut au directeur d’école et fait de lui notre supérieur hiérarchique


₋ nous sommes totalement contre l’expérimentation de Mr Macron à Marseille qui aboutirait à une privatisation de l’école publique et qui est une atteinte à notre statut.

Motion votée à l’unanimité, le 18/10/2021

    
Haut de page