n°105 : Carte postale ... Carte scolaire du DASEN - Grève 2nd degré : les personnels ne sont pas des "voleurs de copies"

« Point de situation de la carte scolaire à la rentrée 2019 » : Carte postale du DASEN, du mercredi 3 juillet à 14h22 !

le DASEN vient de décider 6 fermetures de classes sans aucune consultation préalable du CTSD !

 


Nouveau coup d'accélération dans la mise œuvre de la liquidation des instances représentatives des personnels tels que dessinée dans le projet de loi de transformation de la Fonction Publique !

 


Tout juste, aurons-nous droit à une présentation de ces mesures lors du CTSD du 5 septembre pour une mise en application le 1er septembre !

 


Le DASEN espère-t-il que les écoles victimes de ces fermetures en catimini, attendront sagement la fin des congés et la rentrée passée pour faire valoir la défense et la représentation qui leur sont dues ?

 


Pour Force Ouvrière, c’est inacceptable.  Un CTSD se réunit le 11 juillet avec pour ordre du jour les mesures d’ajustement dans le 2nd degré et les modifications de POTS dans le 1er degré,  les mesures de carte scolaire annoncées doivent être portées à l’ordre du jour !

 


Le Snuipp-FSU 33 et le Snudi FO 33 se sont adressés au DASEN

Liste des mesures annoncées

 

Faites remonter vos chiffres avant les congés

(enquête en PJ ou ici à compéter et renvoyer à snudifo33@yahoo.fr )

 

GREVE 2nd degré : Les personnels ne sont pas des « voleurs de copies »

. Le ministre, la presse multiplient les attaquent contre nos collègues qui ont choisi de faire grève et la rétention des notes. Il ne s'agit pas d'opposer les personnels entre eux, mais de répondre à cette nouvelle provocation du ministre. Il fait voter à l'Assemblée nationale, le 2 juillet, sa loi et dans le même temps, il essaie de réprimer les personnels. Les menaces, les pressions, la répression, les sanctions,  deviennent un nouveau mode de fonctionnement généralisé pour faire rentrer tout le monde dans le rang. Nos revendications existent et le seul fait de les exprimer serait maintenant sanctionné! Pour tous, cette surenchère n'est pas acceptable. Les revendications doivent être entendues. C'est notre fil conducteur.

 

L'AG de Bordeaux des personnels grévistes d'hier a réuni plus de cinquante personnes étaient encore présentes. Sur 35 correcteurs du bac 27 ont décidé de manifester vendredi au rectorat à 9 h en restituant les copies. Les provocations gouvernementales vont se poursuivre. Aussi est-il très important de ne pas laisser nos collègues seuls car ils représentent le mécontentement de tous. Le SNFOLC 33 sera présent  le 5 juillet au rectorat à 9 h et appelle les syndiqués, les personnels grévistes ou non grévistes, de lycée ou de collège, qui le peuvent à être présents….

 

On ne nous fera pas taire: oui, il faut abroger la réforme du lycée, du baccalauréat de parcoursup, de l'école de la confiance, de la transformation de la fonction publique...

 

Les menaces de sanction ne nous feront pas taire. Les menaces et intimidations contre des collègues qui ont choisi la grève, sont des menaces pour tous, notre droit constitutionnel est remis en cause. L'article 1 de la loi confiance, introduit en plus dans la loi de la transformation publique en sont l'illustration. Ils voudraient que ne restent que quelques fonctionnaires réduits à dire oui à tout? Pour le SNFOLC 33, c'est NON.

 

Reynald DIRANZO, Secrétaire départemental du syndicat FO des lycées et collèges de la Gironde

 

Fichier(s) à télécharger

    
Haut de page