Répression, Sanction, Retraite Macron, Bac maison : c'est NON !

61% des français exigent le retrait du projet de réforme des retraites

(sondage Elabe pour BFM)

 

La répression, les sanctions, les manipulations opérées par le gouvernement, sont à la hauteur de la résistance des salariés, fonctionnaires, étudiants qui s’exprime sous toutes ces formes.

Pas d’autres choix pour le gouvernement : Passer en force ou Reculer

Ce n’est pas le moment de lâcher !

 

Jeudi 6 février à Bordeaux

Grève interprofessionnelle & Manifestation

Faites nous remonter les chiffres : Renseigner l’enquête GREVE ICI

9h30 – rassemblement Rectorat

11h30 – manifestation Place de la Bourse

 

Comité de suivi de la Réforme du Lycée

La rectrice a ouvert la séance en expliquant qu’il n’était initialement pas prévu que le comité se réunisse maintenant mais qu’elle a reçu plusieurs demandes allant dans ce sens étant donné que le comité de suivi national allait se tenir le 11 mars prochain où le ministre fera des annonces. Elle a ensuite dressé un bilan de la première session des E3C dans l’académie. Pour elle, tout va bien .... La suite ici

E3C Blanquer : Le rejet des personnels et des lycéens

 

  • Répression des lycéens et des professeurs, cela doit s’arrêter immédiatement ! Le SNFOLC et la FNEC FP-FO appellent à se rassembler devant les rectorats et les DSDEN. Communiqué du SNFOLC du 31 janvier 2020

 

  • Lettre ouverte à la Rectrice de Bordeaux de FO, SNES- FSU, CGT educ, Sud Education, SNALC, SE-UNSA et SGEN-CFDT, demandant l’annulation des E3C, et aussi l’arrêt des menaces, des pressions subies par les personnels et les élèves.  Lettre du 30 janvier 2020

 

« A la suite de la lettre ouverte faite à la Rectrice par nos organisations  syndicales académiques, les organisations syndicales FNEC FP FO, SNES-FSU, SNALC, CGT Educ'action, SUD Education de Gironde appellent à la grève et à un rassemblement devant le rectorat le jeudi 6 février à 9 h 30.

Elles demandent l'annulation des E3C et un retour à des épreuves nationales, anonymes et terminales, seules garantes de l'égalité sur le territoire et donc l'abrogation de réforme du lycée et du baccalauréat. Elles exigent qu'aucune sanction ne soit prise envers les élèves et l'arrêt des menaces sur les personnels. Elles condamnent la violence institutionnelle exercée sur les personnels et les élèves.

Elles appellent après le rassemblement à rejoindre le cortège interprofessionnel afin de manifester contre le projet de réforme de la retraite par points. »

Bordeaux, le 1er février

Obligations de service et « missions » des enseignants : des pistes de travail inquiétantes dans le cadre de la prétendue « revalorisation » !

  • Aide personnalisée, 108 heures : le ministre refuse de préciser ses projets
  • Parents d’élèves : l’article 1 de la loi Blanquer refait surface !
  • Le ministre recherche une « utilisation positive » de la formation pendant les vacances !
  • Le ministère veut améliorer le remplacement … sans créer de postes !


Communiqué du SNUDI FO du 26 janvier 2020

La répression Blanquer se poursuit :les enseignants venus rendre hommage à Christine Renon sanctionnés financièrement !

… Or, ces enseignants - dont certains étaient même présents le 3 octobre au matin à l’enterrement de Christine Renon ! - viennent de découvrir qu’ils avaient été prélevés d’un jour de salaire pour avoir cessé le travail afin de rendre hommage à leur collègue !

Inacceptable… mais faut-il s’étonner de cette décision alors que le ministre Blanquer, en difficulté, s’engage dans une logique de répression tous azimuts s’apparentant à une fuite en avant irresponsable ?...


Communiqué du SNUDI FO du 2 février 2020

Contre le projet de réforme des retraites, le mouvement social, la détermination et la colère sont toujours là

Comme à la CARSAT, cela fait plusieurs jours que se succèdent les assemblées générales massives à Marseille face au projet de loi qui, dans ses articles 49 et 50, prévoit la liquidation des CARSAT et au-delà de la Sécurité sociale. Dans d’autres secteurs, la grève se poursuit : incinérateurs de déchets, centrales nucléaires, avocats, expertises comptables, etc.

 

De nouveaux foyers de colère s’allument chaque jour. Comme le débrayage des personnels du rectorat de Clermont-Ferrand aux côtés des enseignants jeudi dernier.

 

Dans les lycées la mobilisation pour le retrait des E3C s’est répandue comme une traînée de poudre. Refusant de répondre aux revendications des personnels et des lycéens, le gouvernement répond par une répression inouïe, intolérable : charges de police, lacrymos, élèves molestés et séquestrés, présence de policiers anti-émeutes au sein des établissements, gardes à vue de lycéens. Certains ont été inculpés du délit de « participation à un groupement en vue de commettre des dégradations ».

L’heure est grave.

Ils matraquent et gazent les élèves, les personnels. Ils les menacent de sanctions et de poursuites pénales. Nous ne pouvons le tolérer. Cette situation incombe entièrement au ministre.

Jeudi 6 février à Bordeaux

Grève interprofessionnelle & Manifestation

Faites nous remonter les chiffres : Renseigner l’enquête GREVE ICI

9h30rassemblement Rectorat

11h30 – manifestation Place de la Bourse

Fichier(s) à télécharger

    
Haut de page