Vendredi 24 janvier : En GREVE ! Fermons les écoles !

Assez de REGRESSION ! Assez de REPRESSION !

Tous en GREVE et en MANIFESTATION

 

Les initiatives prises par l’UD FO 33 et l’intersyndicale 33 :

Le Snudi FO 33 invite tous les PE et AESH du département à y participer pleinement : Fonctionnaires, salariés du privé : dans l’unité pour gagner !

 

Mercredi 22 janvier

 

 

  • 11h30 : Manifestation – Départ : Place de la République – Arrivée : Place de la Victoire avec prises de paroles des organisations syndicales (FO, CGT, FSU, Solidaires, FSE, UNL). (parcours détaillé ici)

 

Macron a décidé que le 24 janvier la réforme sera présentée au conseil des ministres.

 

Depuis le 5 décembre la grève pour le retrait de la réforme des retraites se poursuit. Jeudi 16 janvier, une fois de plus, des centaines de milliers de manifestants très déterminés ont défilé dans les cortèges interprofessionnels.

 

Les secteurs déjà en grève ont reconduit massivement cette semaine (RATP, SNCF, l'Energie, l'Opéra de paris, les avocats,...), d'autres secteurs ont rejoint le mouvement (les ports et docks, les raffineries, la banque de France, ...). A noter également une multiplication des appels à la grève dans l’enseignement supérieur. Dans les lycées de nombreuses AG se sont réunies pour décider de suivre le mot d'ordre de grève les jours des épreuves de contrôle continu. Réforme des retraites, réforme du baccalauréat, tout est lié : la FNEC FP-FO appelle à décider la grève pour les bloquer.

 

Toutes les manœuvres gouvernementales ont échoué. L’opération sur l’âge pivot, avec la complicité de la CFDT et de l’UNSA, n’a été qu’un pétard mouillé. Personne n’est dupe des concertations sectorielles. Blanquer annonce une revalorisation "historique" et au même moment le gouvernement confirme le gel du point d’indice jusqu’en 2022.

 

Ils mentent et ils répriment. Vendredi à Paris, les jeunes du Lycée Hélène Boucher viennent d’être réprimés par les forces de police sur ordre du gouvernement, parce qu’ils marquaient leur solidarité avec les grévistes en se rassemblant devant leur lycée. C’est intolérable pour notre organisation syndicale qui s’oppose à la répression et à la loi « anti-casseurs ».

 

Le gouvernement est aux abois. Les salariés ne veulent rien lâcher.

 

Et, comme si de rien n’était, le gouvernement présente son projet en conseil des ministres vendredi prochain.

Être encore des centaines de milliers en grève et dans les rues ce jour-là placerait Macron au pied du mur.

La FNEC FP-FO appelle à tenir partout des réunions, des AG pour discuter de l'organisation de la grève la semaine prochaine, afin que les personnels soient disponibles pour participer à l'amplification du mouvement.

 

Mettons à l’ordre du jour de nos AG la fermeture de nos écoles, de nos établissements et de nos services.

 

Dans le cadre de l’appel interprofessionnel, préparons l’arrêt total du pays ! Tous ensemble pour le retrait !

Le Secrétariat de la FNEC FP FO, Montreuil, 18 janvier 2020

 

 

Assez de REGRESSION ! Assez de REPRESSION !

Tous en GREVE et en MANIFESTATION

Vendredi 24 janvier! Fermons les écoles !

Faites nous remonter l’état de la mobilisation dans vos écoles :

Renseigner l’enquête GREVE ICI

(déclaration d’intention de grève à envoyer avant mardi minuit : plus d’infos ici )

    

Articles en relation

Haut de page